Nappy Days Ouaga 4: retour sur images

La 4ème édition des Nappy Days Ouaga s’est tenue les 06 et 07 juillet à Ouagadougou. Lors de ces journées, nous avons fait plonger la population Ouagalaise dans l’univers du cheveu crépu et de la peau naturelle.

Cette édition, plus complète que la précédente, a permis aux participant(e)s de bénéficier de consultations capillaires, de conseils produits sur mesures, et de découvrir une panoplie de produits 100% Made In Africa. 

La première journée s’est déroulée à La Ruche. Avec un groupe restreint de 40 personnes inscris à l’avance, nous avons aborder différentes thématiques à travers un atelier interactif : « Masques capillaires », « le secret des boucles », « entretien des cheveux crépus ». Avant cet atelier, nous avons bénéficier d’une séance de motivation gratuite offerte par le Forum Africain des Femmes Leaders (FAFEL). 

La deuxième journée s’est tenue au Cosy Corner, un espace sobre et chic de Ouagadougou. Avec près de 200 participant(e)s venu(e)s des quatre coins de la capitale pour visiter les différents stands de nos entrepreneurs, pour des consultations capillaires ou pour des mises en beauté rapides. 

Merci! Barka! Anikié! Thank you!

RDV dans quelques mois pour nos prochaines activités!

 

Afro Bises 

 

Nappy Days Ouaga: Ose révéler ta beauté afro!

L’équipe Afro Ko depuis quelques mois, prépare la 4ème édition de son évènement phare: les Nappy Days Ouaga les 06 et 07 juillet 2019 à Ouagadougou. Ces deux journées visent à regrouper l’ensemble de la population dans le but de créer un espace d’échange et de partage autour des cheveux crépus, la peau noire naturelle et le cosmétique biologique. À travers des formations pratiques, des ateliers interactifs, des consultations capillaires et des expositions de produits cosmétiques, venez rencontrer nos expertes!

LE PROGRAMME:

SAMEDI 06 JUILLET 2019

10h- 18h

Lieu: La Ruche

Entrée payante sur inscription uniquement ici http:// https://forms.gle/4Hdk5Nu1X89Gy7QJ8

10h- 11h30 Devenir naturellement belle et confiante : redécouvres ta beauté afro Tarif : 4900 F

Cet atelier te permettra d’apprendre à connaitre tes cheveux, à les aimer et à connaitre tes besoins capillaires. Les termes suivants n’auront plus de secret pour toi:

  • Les différents types de cheveux
  • La porosité
  • La construction d’une routine capillaire
  • Outils et techniques pour conserver un cheveu sain
11h45- 13h45 Fabrique le masque capillaire idéal pour tes cheveux Tarif: 9 900 F

Cet atelier DIY Interactif te délivre tous les secrets pour apprendre à confectionner toi-même ton masque capillaire hydratant 100% naturel adapté à ton type de cheveux.

BONUS : Tu confectionneras ton masque capillaire sur place et repartiras avec!

15h-16h30 Curls Passion : apprends à définir tes boucles! Tarif : 4900 F

Cette formation te permettra d’apprendre à définir tes boucles et à les entretenir.

PASS JOURNÉE 10h- 16h30 Tarif : 16 500 F

3 formations interactives

1 Consultation capillaire pour déterminer ton type de cheveux et savoir quels produits sont adaptés à tes cheveux

Un accès exclusif à des gammes de produits capillaires de nos entrepreneurs

16h45- 18h Conférence maman/fille : comment apprendre à ma fille à aimer ses cheveux et sa peau? Tarif : 4900 F

Cette conférence vise à te donner les outils pour construire une routine capillaire durable pour ta fille. En l’amenant à connaitre son identité et à changer son regard face aux standards de beauté, apprends-la à :

  • Connaitre l’histoire du cheveu crépu
  • S’aimer au naturel et aimer ses cheveux et sa peau
10h-18h Consultations capillaires individuelles Tarif : 2500 F

Avec les conseils de nos expertes, découvres

  • Ton type de cheveux
  • Les produits adaptés à tes cheveux
  • Les bons gestes à adopter

DIMANCHE 07 JUILLET 2019

Lieu : Cosy Corner (Ouaga 2000)

Horaires : 11h – 19h

ENTRÉE LIBRE

AFRO BAR

Un espace dédié à l’entretien des cheveux crépus et la peau.

Consultations capillaires individuelles : 5 000 F

Avec les conseils de nos expertes, découvres

  • Ton type de cheveux
  • Les produits adaptés à tes cheveux
  • Les bons gestes à adopter

Repars avec un mélange de produits pour tes cheveux

Coiffures rapides pour cheveux crépus 

BEAUTY BAR Mise en beauté : Tracé de sourcil + application fond de teint Tarif : 2 500 F

Bénéficiez d’une mise en beauté rapide par notre maquilleuse

ESPACE ENTREPENEURS

Découvrez notre sélection d’entrepreneurs innovants : produits cosmétiques, mode, agroalimentaire etc.

De la cuisine à la peau: soin du corps et du visage avec un petit budget

Saviez-vous qu’on peut parler de cuisine, sur notre corps, sur notre visage ? Dans la cuisine, nous disposons aussi de multiples ingrédients naturels pour un soin du corps et du visage à petit budget. Découvrons ensemble quelques ingrédients que l’on retrouve facilement dans nos cuisines africaines.

 

1.  Le miel

Le miel est un allié imbattable. Sur notre peau. Il nous permet de lutter contre les bactéries et les infections et redonne de l’énergie et de l’éclat à notre teint. Dépendamment du mélange, il a différents effets.

  • Miel, Avocat, Yaourt

Un mélange de ces trois constitue un masque fait maison à appliquer sur la peau et à laisser reposer 20 minutes. Après rinçage vous aurez une peau hydratée et toute douce.

  • Miel, Citron

Mélanger le miel et le citron et l’appliquer comme masque, puis le laisser reposer 20 minutes. Avec ses vertus exfoliantes, le mélange miel et jus de citron, vous permettra d’avoir une peau plus douce et revitalisée.

  • Miel, Sucre

Le mélange de miel et de sucre blond est un excellent gommage naturel pour visage et pour le corps tout entier.

2. Le citron

Si vous avez une peau grasse, le citron est votre remède miracle. La vitamine C présente dans le citron fait de lui un bon purifiant, antioxydant et anti bactérien. Surtout, il permet de réguler la sécrétion de sébum qui est à la base des peaux grasses qui brillent.

  • Citron, Sucre

Pour lutter contre l’acné, faites un mélange de jus de citron et de sucre, appliquez sur le visage et massez en évitant le contour des yeux. Puis rincez, et voilaaaa!!

  • Citron tout seul

Imbiber un coton démaquillant de jus de citron et nettoyez votre visage tous les soirs avant le coucher. Ceci vous aide non seulement à purifier votre peau, mais aussi à resserrer vos pores.

 

3. Le lait

Le lait est un excellent ingrédient et pour la santé, et pour le corps. Il est rajeunissant, purifiant, régénère et hydrate les tissus cutanés.

  • Lait tout seul

On peut l’utiliser comme lotion tonique sur le visage. Pour se faire, imbiber un coton démaquillant avec du lait frais et appliquer sur le visage, laisser reposer 10 minutes et rincer.

  • Lait, Miel, Citron

Un excellent masque revitalisant. À laisser reposer 20 minutes sur le visage avant de rincer.

Ma cuisine dans mes cheveux: 5 ingrédients essentiels

Nous passons notre temps à chercher des produits lointains, alors que l’essentiel se trouve à portée de main. Dans votre cuisine se trouve une panoplie d’ingrédients essentiels pour l’entretien de vos cheveux crépus. Si vous êtes adepte du naturel et du petit budget afro, arrêtez de vous tracasser! Vous serez surprises par notre sélection de 5 ingrédients miracles qui se trouvent dans votre cuisine!

1. Le miel : des cheveux brillants

Avec sa teneur en potassium, vitamines 1, B et C, le miel permet de retenir l’humidité présente dans vos cheveux et donc d’y apporter de l’hydratation. Adoucissant, hydratant et éclatant, le miel représente l’ingrédient essentiel pour des cheveux plus éclatants.

2. L’ail : stimulateur de croissance

En plus d’ajouter de la saveur dans nos petits plats, l’ail est excellent pour empêcher la chute des cheveux, accélérer la croissance et fortifier les cheveux. Avec des propriétés antimicrobiennes et sa riche teneur en vitamine C, l’ail vous aidera à maintenir vos cheveux en bonne santé. Cet ingrédient naturel peu coûteux permettra de favoriser la circulation sanguine, fortifier votre cuir chevelu, minimiser la chute des cheveux, favoriser la croissance, et facilitera l’élimination des pellicules.

Astuce : Réalisez un masque avec de l’ail haché et du miel, puis laissez reposer environ 30 minutes sur vos cheveux.

3. L’avocat : des cheveux plus doux

En plus de son excellent goût (ou pas!), l’avocat est un excellent ingrédient pour l’entretien des cheveux crépus. Il aide à les protéger contre les agressions extérieures, favorise la pousse et les rend plus doux. Riche en vitamines A, C et E et en nutriments, il contribue à l’hydratation et la revitalisation de votre cuir chevelu.

Astuce : placez dans un mixeur 1 avocat, 1 jaune d’œuf et 1 yaourt. Appliquez ensuite le mélange sur vos cheveux en massant le cuir chevelu. Recouvrez votre tête d’un bonnet chauffant pour un meilleur résultat.

4. Le jaune d’œuf: votre revitalisant

L’œuf est très bon pour les cheveux. Ils aident à les réparer et les protéger. Riche en acides gras oméga et en lécithine, l’œuf améliore la croissance et réparer les cheveux crépus. Nourrissant, adoucissant et revitalisant, n’hésitez pas à en utiliser pour vos soins maison.

Astuce : mélangez du miel et du jaune d’œuf jusqu’à l’obtention d’une consistance homogène. Appliquez sur vos cheveux et laissez reposer 30 minutes.

5. La banane plantain: l’apaisant par excellence 

Surprise! La banane plantain, vous en raffolez? Eh bien vos cheveux aussi. Elle permet de nourrir et d’hydrater vos cheveux grâce à sa forte teneur en vitamine E. la banane plantain vous permettra d’apaiser votre cuir chevelu.

Astuce : écrasez deux bananes, appliquez le mélange sur vos cheveux et recouvrez à l’aide d’un bonnet chauffant pour un meilleur rendu.

10 Citations Afro Topissimes

Les citations permettent de se motiver et de s’inspirer de personne d’influence qui ont du vécu. Alors on vous bombarde de motivation et de confiance en vous avec ces 10 citations AFRO.

J’embrasse mon héritage avec chaque fibre de mon corps. Même si j’ai grandi en pensant que la peau claire et les cheveux lisses et soyeux étaient les standards de beauté, je sais maintenant que ma peau foncée et mes cheveux crépus sont beaux aussi eux aussi

Lupita Nyong’o

Prends le temps de te découvrir et de t’aimer tel que tu es. En tant que femmes et hommes noires on a tous des réponses communes qui sont inéluctables ; nous devons en être sûre et convaincu. Il s’agit de la fierté de sa peau noire (de sa Mélanine) et de la fierté de porter ses cheveux crépues rebelles aux allures indomptables.

Défriser ses cheveux c’est comme être en prison. Tu es en cage. Tes cheveux font la loi, s’entend dire Ifemelu. Tu te bats toujours pour qu’ils fassent ce qu’ils ne sont pas censés faire

Chimamanda Ngozi Adichie

Demande-toi, pourquoi le défrisage ? Es ce pour faire comme les autres ? Ou parce que tu ne trouves pas tes cheveux crépus beau tel qu’ils sont ? Ou encore à cause des préjugés et autres faits de la société ?

Ne devrais-tu pas vivre selon tes propres règles et de manière à t’aimer et à être épanouie ?

En Afrique, la coiffure était une activité pendant laquelle se transmettaient l’histoire des généalogies aux enfants, et bien d’autres traits de leur culture.

Juliette Smerelda

Quelle belle époque c’était. Quand elle dit ça, elle nous parle biensûre de coiffure sur cheveux crépus. On parle de culture, d’identité. Médite la-dessus !!!

L’entrée dans la société de consommation a conduit à un abandon des coiffures traditionnelles

Rokhaya Diallo

On consomme, on consomme, et on finit par compliquer les choses les plus simple.

Lorsque tu sous-estime ce que tu fais, le monde sous-estimera qui tu es

Oprah Winfrey

Lorsque tu sous-estime ce tu as, ce que Dieu t’a donné, le monde sous-estimera qui tu es et ce que tu as à offrir.

Il faut vivre sa vie en essayant d’en faire un modèle pour les autres

Rosa Parks

Qu’ajouter de plus à cette phrase puissante et pleine de sens ? Le changement commence par nous même avant d’atteindre les autres.

Nous ne pouvons pas devenir ce que nous voulons être en restant qui nous sommes

Oprah Winfrey

L’acceptation de soi est un voyage permanent. On apprend tous les jours à connaître notre identité et notre culture ; Et chaque chose qu’on apprend nous transforme.

J’étais abasourdie. Ce n’est pas tous les jours qu’on se réveille en étant nommée femme la plus belle du monde ! J’étais heureuse pour les petites filles de couleur. Cela les valorise, leur montre qu’elles aussi peuvent exister sur la scène publique.

Lupita Nyong’o

Tes attributs ne sont pas un frein, au contraire !!! Sers-toi s’en pour atteindre les étoiles.

Une des leçons que j’ai apprises, c’est qu’il faut toujours rester toujours fidèle à vous-même et quoi qu’on vous dise, ne laissez jamais personne vous détourner de vos objectifs.

Michèle Obama

On finit en beauté !! Je vous ai parlé d’acceptation, de confiance, d’identité et de culture, mais le plus important c’est ce que vous voulez vous et pour vous !!!

Afro bises,

Citations commentées par Mina

Hada Hada: une Nappy 2.0 à Ouagadougou

Si aujourd’hui le retour aux cheveux crépus ne représente plus un secret, c’est grâce à des activistes qui s’engagent tous les jours dans une lutte identitaire et surtout qui s’engagent à aider et accompagner les femmes afros dans leur retour au naturel. Au Burkina Faso, vous ne pouvez pas louper Hada Hada, notre Nappy 2.0! Administratrice de Faso Nappy, un célèbre groupe de cheveux crépus à Ouagadougou, mais aussi fondatrice de la marque de produits capillaires Hada’s Care et enfin blogueuse capillaire, elle partage au quotidien, ses astuces, coiffures et bons plan afros dans la capitale Ouagalaise.

Afro Ko: Bonjour Hada! Quel honneur pour nous de t’accueillir aujourd’hui. Merci de te présenter et de nous dire ce que tu fais.

Credits: Akuete Johnson

 

Hada: Bonjour Afro Ko ! Merci pour votre intérêt, j’en suis ravie. Je suis Hortense Atifufu dans les médias puisque je suis journaliste. Je suis la fondatrice de Hada’s Care, une marque de production, de vente de cosmétiques naturels et de conseil capillaire.

Afro Ko: Quelle ampleur a prise ce mouvement à Ouagadougou ?

Hada: En 2011, lorsque j’ai choisi de porter désormais mes cheveux naturels, je suivais des conseils de YouTubeuses résidant dans la diaspora africaine vivant en Europe. Quand j’ai coupé mes cheveux à ras, j’ai reçu des commentaires de collègues du genre « Pourquoi as-tu coupé tes cheveux ? Tu es une veuve ou quoi ? », « Désormais, tu ne me suivras plus dans mes sorties… Tu ressembles à un homme !» Je présente ces réactions qui présentent bien la situation il y a 8 ans.

 

Afro Ko: Tu es l’une des administratrices du groupe Faso Nappy. Parle en nous plus en profondeur !

Hada: Fasonappy est une communauté de près de 3500 femmes qui portent et entretiennent leurs chevelures naturelles. Ces femmes sont des Burkinabè vivant au Faso ou non et des femmes d’autres nationalistes. Le groupe, comme on le dit sur le réseau social Facebook, a été crée en février 2013 par docteure Patricia Hélène Zoungrana. C’est le premier groupe qui a réuni la petite communauté de femmes afros de l’époque. Madame Zoungrana a travaillé à réunir les « Crépues ». Lorsqu’elle a été convaincue que son projet est bien lancé, elle confié l’administration du groupe à d’autres femmes qui sont tout aussi dévouées à l’entretien des cheveux naturels. On partage des expériences, des astuces, des conseils en ligne et on resserre les liens à travers des rencontres annuelles. Avec ces retrouvailles, on se rend compte qu’il y a de plus de en plus de femmes qui ont décidé d’avoir les cheveux naturels. Je suis membre de Fasonappy depuis 2014 et un an plus tard, je suis devenue l’une des administratrices du groupe.

Afro Ko: Tu es aussi fondatrice de la marque Hada’s care, qui propose toute une gamme de produits capillaires. Quels types de produits proposes-tu ? Quelle en est la particularité ?

Hada: Hada’s Care propose des produits qui répondent aux besoins des cheveux naturels africains. Étant naturellement secs, les cheveux africains sont exposés à la sécheresse dont l’une des conséquences est la chute. Notre cuir chevelu sec favorise aussi les pellicules. Enfin, nos cheveux doivent être bien lavés après les nombreux soins. Nous proposons pour la plupart des produits qui sont faits à partir d’éléments de notre alimentation quotidienne et qui font partie de notre cosmétique traditionnel.

Afro Ko: En plus de tout ça, tu es une blogueuse et partage avec tes abonnés, une panoplie de recettes, astuces, coiffures et bons plans à Ouagadougou. Parle-nous plus de ton “Grin Capillaire”. Dis-nous ce qui t’a motivé à te lancer dans le blogging.

Hada: Je blogue depuis 2006. En tant que journaliste, j’ai blogué pendant 7 ans sur les disciplines artistiques et événements culturels. En créant Hada’s Care, je savais que j’étais d’abord dans une attitude de sensibilisation. C’est alors qu’en plus de la page Facebook qui mobilise plus de personnes, j’ai songé à la chaîne YouTube et à un blog. Pour éviter de me retrouver sans ressource documentaire du travail que je fais sur le capillaire africain, j’ai décidé de bloguer, car les blogs, qui ont marqué le web 2.0, existent toujours. Il en est de même pour YouTube, qui depuis le début des années 2010 jusqu’à maintenant, dispose encore des vidéos. J’ai choisi de rajouter ces deux médias pour répondre à un souci de mémoire sur mon activité. J’ai dénommé ma chaîne « Grin capillaire », car je produis mes vidéos depuis le Burkina Faso qui a une culture du « grin » : un cadre de rencontre et d’échanges entre personnes de même âge autour d’une préparation de thé. Pour moi sans le thé, rires, j’invite les internautes à suivre mes vidéos sur l’entretien capillaire et ils sont libres de me poser des questions. Cela fait déjà un an que j’y travaille. De façon autodidacte, je suis devenue YouTubeuse. J’ai appris ainsi à réaliser des vidéos toute seule avec mon smartphone. J’en apprends encore, rire.

Afro Ko: Nous rêvons toutes d’avoir de longs et beaux cheveux crépus comme les tiens! Y’a-t-il un secret miracle?

Hada: Je ne parlerai pas de secret miracle. Je dirai qu’il faut avoir des cheveux sains. Qu’ils soient longs, courts ou ras, ils sont beaux ! Le désir de ressembler à l’autre est motivateur, mais peut être dangereux, car on franchit vite le pas de la méprise de soi. Apprenons à connaître nos cheveux, trouvons-leur les bons produits et définissez une routine adaptée à notre mode vie et c’est bon.

Afro Ko: Quels sont les 5 ingrédients indispensables pour toi pour une bonne routine capillaire?

Hada: Je commence par le savon noir comme shampooing ; ensuite du gel de gombo ou d’aloe vera pour démêler les cheveux si nécessaire ; du beurre de karité ou du beurre de cacao pour nourrir les cheveux et sceller leur hydravion ou alors rajouter des huiles végétales adoucissantes pour enrichir votre beurre ; penser aux feuilles bissap, de menthe ou de basilic contre les pellicules. Oups ! J’en ai trop cité !

Afro Ko: Un dernier mot?

Hada: Je voudrais encore remercie le blog Afro Ko pour cette opportunité qui m’a été offerte. Je suis heureuse d’avoir leurs auteurs comme blogueuses capillaires, je me sentais trop seule ! À vos lecteurs, je dis ceci : nous avons tout pour prendre soin de nos cheveux ainsi que notre peau en Afrique. Croyons en nous. Je reste cependant disponible sur mes différentes plateformes si vous avez des questions. Merci à vous.

Suivez Hada’s care sur les différents réseaux sociaux:

   www.facebook.com/hadas.care

http://www.instagram.com/hada_s_care

Hada’s care

 

Propos recueillis par Dalila YARO

Egnonam: le retour aux cheveux naturels est une affirmation d’identité.

Aujourd’hui, nous accueillons notre première contribrutrice: Egnonam Dongo! Bonne lecture!

« Oh ils sont beaux tes cheveux puis-je les toucher? Mais ils étaient longs hier tes cheveux, mais là ils sont courts! tu leur as fait quoi? Tu as différents types de coiffure tout le temps, ça ne te revient pas cher? Ce sont tes vrais cheveux ? Est-ce que c’est bien vu quand moi une blanche je fais des tresses africaines? »Je crois que pratiquement toutes les nappies ou femmes noires ont déjà eu ce genre de questions. Pour ma part, elles m’ont permises d’engager des discussions à travers lesquelles j’explique mon identité culturelle.

Que je suis impolie de ne pas me présenter avant de commencer par raconter mon histoire. Je m’appelle Lynda, euh non Egnonam je voulais dire (je préfère maintenant qu’on utilise mes prénoms africains). J’ai pratiquement eu des cheveux courts toute ma vie parce que je pleurais à chaque fois qu’on me peignait, me tressais. Ma mère était juste fatiguée de supporter mes caprices. Alors, après avoir fait des tresses un mercredi soir, je pleurais encore à table le matin parce que j’avais mal. Exaspérée, ma mère avait décidé de passer son ciseau dans mes cheveux ce matin-là, alors que je n’étais qu’en classe de CE1. Ainsi, depuis ce temps, j’avais des cheveux courts (aujourd’hui merci maman de m’avoir appris à aimer mes cheveux naturels et courts). Après mon diplôme d’études secondaire, j’ai décidé de laisser pousser mes cheveux, mais j’ai choisi de les défriser parce qu’ils étaient considérés beaux, moins de tracas, facile à peigner contrairement à mes cheveux naturels quand j’étais petite. Je faisais souvent aussi des tissages, de préférence les lisses, car ils reflétaient la modernité et plus encore étaient à la mode. J’avais des brûlures, voire des plaies dues aux produits défrisant, mais je continuais à les utiliser. Puis, en 2015, je suis arrivée au Canada. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé par comprendre la nécessité d’embrasser ma culture africaine sur toutes ses formes. Mes cousines ou des amies qui étaient des nappies m’invitaient à faire le Big Chop, mais j’étais une antie-nappy à cette époque comme le qualifierait Dalila dans son récent article. C’est bien beau les cheveux naturels, mais trop compliqués pour ma personne. Je suis en partie comme AWA dans le dernier article de Mina. Alors en novembre 2017, après une grande période de réflexion et de procrastination, j’ai décidé de faire le BIG CHOP et je suis devenue une nappy passe-partout. J’ai mes cheveux naturels, mais j’altère avec les tresses et j’ai pratiquement banni les tissages.

Que signifie pour moi les cheveux naturels et pourquoi les tresses et pas les tissages comme moyens d’alternance ?

 Le retour aux cheveux naturels m’a non seulement permis d’embrasser ma culture africaine, mais aussi de l’aimer encore plus. Cela m’a donné une opportunité de m’exprimer.

Vous voyez toutes ces questions mentionnées plus haut, au lieu de les ignorer, au contraire, je m’en suis servi pour engager de longues et intéressantes discussions sur les cheveux naturels , d’expliquer l’importance des cheveux naturels dans l’affirmation de mon identité afro, car le cheveu crépu vient du fait qu’on est noir. Le porter est ma façon d’affirmer mon identité culturelle, de montrer qu’on est belle avec les cheveux crépus. Cela m’a aussi donné l’occasion de clarifier certains préjugés reçus comme le fait que les noirs ont tous la même couleur de cheveu ou que les cheveux naturels ne poussent pas très vite, qu’ils sont sales, ingérables ou le fait qu’il existe plusieurs types de cheveux. Alors, quand on voit les mouvements Black Power : Black is beautiful, ça ne donne qu’envie de vouloir embrasser sa culture.

Le choix des tresses pour leur représentation au sein la culture africaine. Les tresses servent à transmettre l’histoire en Afrique, mais elles sont aussi figure de représentation.

En Égypte antique, elles étaient portés par les gens appartenant à la famille royale : so we are royalties. Quand elles se répandaient en Afrique noire, elles servaient de différenciation de rang social, de caste et aussi d’évènement social comme le mariage ou le décès. Mais bien avant cette généralisation des tresses, quand on fait un petit retour à l’époque coloniale. Durant cette époque, les tresses étaient utilisées pour relayer des messages parce que les maîtres comprenaient les langues des esclaves. Pour signaler qu’elles voulaient s’échapper, elles faisaient des tresses nommées « départes », tresses épaisses, serrées étroitement sur le cuir chevelure et étaient nouées en chignons au-dessus. Par ailleurs, les tresses nattées courbées étroitement sur leur tête représentaient les routes qu’elles devaient emprunter. Faire des tresses aujourd’hui revient à honorer nos ancêtres qui sont passés par tous les moyens pour lutter contre l’esclavage. Elles nous permettent de ne pas oublier leurs efforts, de communiquer notre fierté, la liberté de l’oppression.

De plus, le retour aux cheveux naturels m’a permis de pouvoir supporter les commerces africains, en allant acheter mes produits de soins capillaires chez eux. C’est aussi ma manière de contribuer.

Nous sommes dans une époque où plusieurs de nos prédécesseurs ont lutté pour que nous puisions affirmer notre identité culturelle, de pouvoir être capable d’être nous même, alors il est important d’embrasser ce cadeau des générations passées, de s’en servir pour sensibiliser les générations actuelles et futures.

Afro bises comme le diraient Dalila et Mina

 

Egnonam, 

Contributrice pour Afro Ko